Bien planter vos rosiers en conteneur

1/ À réception du colis : Vérifiez l’état du colis. Émettez des réserves sur le bon de transport si le colis est abîmé et refusez le colis s’il est très endommagé. Ouvrez le colis et sortez les rosiers. Arrosez les de suite, puis tous les jours tant que les rosiers ne seront pas plantés.

IMPORTANT : Principes à respecter Ne plantez pas à la place d’un autre rosier. Si vous ne pouvez pas faire autrement, changez la terre sur 60 X 60 cm de large et 50 cm de profondeur. Ne plantez pas trop prés d’arbres et arbustes. Lorsque vous creusez le trou de plantation, si vous tombez sur une abondance de racines ou de radicelles provenant d’une autre plante, vous êtes trop prêt et le rosier ne disposera pas des meilleurs conditions de développement. Deux possibilités s’offrent à vous : plantez plus loin, ou agrandissez le trou et installez un « stop racine » pour protéger le rosier de la concurrence des végétaux voisins.

Nous proposons dans notre boutique de Pithiviers une terre spécialement élaborée pour le rosier, enrichie en mycorhizes, en sacs de 40 litres. Pour des quantités importantes, n'hésitez pas à nous consulter, nous pourrons vous établir un devis de livraison.

2/ Trou de plantation : Faites un trou de 50cm de côté et de 50cm de profondeur pour permettre aux racines de trouver une terre meuble et enrichie pour un bon développement. Utilisez une fourche bêche pour ameublir le fond du trou et éventuellement les cotés Rebouchez le trou de moitié.
Apportez de la matière organique : le fertilisant pour Rosiers à mélanger à la terre dans le fond du trou.

3/ Faites tremper le pot dans un seau en le recouvrant intégralement d’eau, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de bulles d’air qui s’échappent de la motte (1 minute maximum). Laissez le pot s’égoutter quelques instants.

4/ Enlevez le pot, positionnez la motte dans le trou (sans la casser ni la griffer), de façon à ce que le point de greffe (bourrelet d’où partent les branches) soit au-dessus du sol. Rajoutez de la terre en dessous de la motte si ce n’est pas le cas.

5/ Rebouchez totalement le trou. Tassez la terre à la main autour de la motte. Faites une cuvette pour bien localiser les arrosages.

6/ Arrosez « jusqu’à plus soif » (1 arrosoir de 10 litres) au minimum. Remettez un peu de terre si le sol s’est crevassé ou s’est trop tassé.

7/ Renouvelez les arrosages 2 fois par semaine jusqu’au 15 septembre (1 arrosoir de 10 litres à chaque arrosage).

8/ En cours de saison effectuez les travaux habituels : éliminez les fleurs fanées, traitez si nécessaire…